L'évier et le drain


Il faut commencer, sur le plan, par décider l'emplacement du point d'eau, situé stratégiquement dans la zone disons de "nettoyage". Ensuite il faut réfléchir à l'organisation de la vidange, avec un drain bien pensé pour éviter de boucher les canalisations ou d'envoyer trop de terre dans la fosse septique...

Certains systemes sont vendus tout faits dans le commerce, comme le bac de la marque BOTZ, mais c'est un accessoire qui revient cher...300€ environ.


Une fois qu'on a compris le principe de fonctionnement, c'est à dire que l'eau sale (la boue) doit décanter dans des réservoirs successifs pour se déposer au fond et ne laisser à la fin s'écouler une eau (presque) propre, on peut imaginer un système "maison".


Sur Pinterest on trouve quelques exemples ingénieux de bacs (2ou3) en plastique, logés sous l'évier ou à côté: l'eau s'écoule en remplissant un premier bac plastique placé directement sous la bonde, puis l'eau se déverse ensuite dans un second bac relié au premier par un tube. Le second bac est percé de trous à quelques cms de son bord supérieur et se déverse à son tour dans le grand bac qui contient les deux premiers et qui se relie à l'évacuation des eaux usées. L'eau a donc trois occasions de décanter, avant de finalement s'enfuir par l'évacuation. La terre va se déposer au fond des bacs successifs, et ne plus en bouger. Selon le volume de terre accumulé, un nettoyage sera nécessaire de temps en temps: il suffira de vider l'eau et de récupérer la terre.



Je n'ai pas encore mis en oeuvre le système, mais j'ai quelques "trucs" à essayer:

  • Un évier à deux bacs, dont un pour les mains, le savon, etc, "normal" s'évacuant comme les autres eaux usées, l'autre bac réservé au nettoyage de la terre et des restes d'émail, qui se déverse dans le drain.

  • Un simple seau peut être placé dans l'évier pour servir de premier bac de décantation. C'est la manière de mon amie Valérie, ma jolie potière de Buzenval, qui recommande de ne pas faire couler d'eau plus que nécessaire et d'utiliser pour rincer nos objets une éponge et l'eau éclaircie qui a décanté en haut du seau.

  • Un sac poubelle tapissant le fond de chaque bac permet de sortir la terre plus facilement.

  • Le cas échéant, le systeme de drain peut être placé en plein air à l'extérieur (de l'autre côté du mur: c'est possible pour moi, l'atelier est de plain pied dans le jardin), ce qui facilitera la manutention. L'évacuation a été également construite à l'extérieur (comme une gouttière) ce qui permet un ramonage éventuel.

  • Un couvercle du systeme semble très recommandé ( il n'existe pourtant pas sur le systeme BOTZ ) car des odeurs peuvent émaner des bacs ( moisissures)

  • Pour les systemes placés sous l'évier, les bacs peuvent être placés sur une planche à roulettes pour être plus facilement accessibles.

  • Enfin, pour les pièces de raccordement, vous ne les trouverez pas au rayon plomberie de vos Rois Merlins préférés, mais au jardinage, du coté des cuves et réservoirs d'eau pluviales...nota: L'indispensable pièce de sortie , à la fois étanche et rigide, s'appelle un 'passe-paroi".

Voilà c'était notre quart d'heure "plomberie". n'hésitez pas à partager vos expériences et astuces sur ce sujet très technique !